Histoire de Saint-Menoux

La Débredinoire
La Débredinoire

Au VIIe siècle, un évêque irlandais nommé Ménulphus de retour de Rome s’arrête dans le village de Mailly sur Rose. Il y mène une vie d’abnégation et réalise miracles et guérisons. Il aurait pris sous sa protection un simple d’esprit qui était le souffre-douleur des gens du village. Ce dernier n’arrivant pas à prononcer correctement le nom de "Menulphe" le prononçait de manière simplifiée "Menoux", d’où ce deuxième nom attribué à Menulphe. Ce dernier est également à l’origine de la «  légende de la couleuvre ».

Après la mort de Ménulphus, Blaise, le simple d’esprit, ne comprit pas tout de suite que son protecteur était mort et il passa des jours et des nuits sur la tombe de son ami située initialement dans le cimetière Saint-Germain ; il avait pratiqué un trou dans le cercueil pour pouvoir mieux « communiquer » avec lui. Devant tant d’amour, le curé du village finit par accepter de construire un sarcophage spécial pour respecter le désir de Blaise. Ainsi, le village prit le nom de Saint-Menoux et une importante abbaye s’édifie ainsi que l’église. Cette abbaye fut détruite durant la Révolution française.

 

La légende de la couleuvre

A Saint-Menoux, la fontaine Saint-Martin, appelée parfois par les gens du pays fontaine du bon Menoux se trouve en contrebas de l'église, quelques 200 mètres plus loin.

Un jour, un énorme serpent vint s'installer sur sa margelle, interdisant à quiconque de venir y puiser de l'eau. Saint Menoux glissa l'extremité de son bâton sous le reptile et le projeta au loin en disant : "Là où tu tomberas, tu seras couleuvre." Le serpent tomba en un lieu désert devenu la commune de Couleuvre.